Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Trevey - Louis
Numéro d’ordre : 25697 - Numéro de dossier : 63

Informations personnelles

Lieu de naissance : Beaune Côte-d’Or
Âge : 27 ans
Statut conjugal : Marié 1 enfant(s)
Domicile : Beaune, Côte-d’Or
Profession : Clerc d'avoué
Type d’activité : Professions libérales
Secteur : Professions libérales
Antécédents : 1845, 5 frs d'amende, outrages envers un employé des contributions indirectes.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Côte-d’Or : Eloignement Momentané

Observations en liste générale : Anarchiste, rempli de mauvaises passions. Chef du rassemblement armé.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : En fuite. Anarchiste doué de capacité, rempli de mauvaises et violentes passions. Très dangereux. Il a fait partie du rassemblement armé du 4 décembre dont il était un des chefs. (Procès-verbal des décisions de la Commission mixte du département de la Côte-d'Or, A.N., BB/30/400)
Notice judiciaire n° 62. Moralité assez bonne, fréquentait les cafés, sans fortune, n'a que le produit de son travail.
Caractère turbulent, s'est souvent fait remarquer dans les groupes lorsqu'il y a eu quelques désordres dans la ville de Beaune. Passe pour être affilié à des sociétés secrètes. Condamné le 6 décembre 1845 par le tribunal correctionnel de Beaune pour outrages envers un gendarme. En 1848, condamné en simple police pour tapage nocturne.
N'est pas entièrement perverti, on peut espérer un retour à de meilleures idées.
Trevey est exalté, d'un caractère vif et emporté, il a de l'ambition, il espérait réussir en se lançant dans le parti démocratique. Il est un des chefs du parti. Il a de l'intelligence et un certain fond d'honnêteté, c'est pour cette raison que je pense que l'on ne doit pas désespérer de lui. Il est le 4 à la réunion du café Masson; puis on le voit en armes au Pasquier Saint-Jacques où il est des trois chefs choisis par les démagogues venus à ce rassemblement.
A la réunion du café Masson il était un des orateurs.

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 12/03/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2594 Dossiers de grâce : BB/22/164
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4182
Remarques de l’auteur de la base de données :
Exilé à Londres.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php