Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Séguy - Claude Pierre Nicolas
Numéro d’ordre : 24332 - Numéro de dossier : 3

Informations personnelles

Lieu de naissance : Castelnau-Montratier Lot
Âge : 49 ans
Statut conjugal : Marié
Domicile : Cahors, Lot
Profession : Tanneur
Type d’activité : Cuirs et peaux
Secteur : Industrie
Antécédents : 1850, 6 jours de prison; 1850, 4 mois de prison, outrages et rébellion.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Lot : Cayenne Embarqué le 29/5/1852

Observations en liste générale : Un des hommes les plus dangereux de Cahors par son activité et son audace. Toujours mêlé aux manifestations démagogiques. Participation au mouvement de décembre. Il est tombé dans la misère par suite de son inconduite.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Considérant que le sieur Séguy est un des hommes les plus dangereux de la ville de Cahors, soit par la position de misère dans laquelle l'a placé son inconduite, soit par son activité et son audace qui lui tenait lieu de courage, soit enfin par le rôle qu'il a joué depuis 1848 et qu'il jouerait encore dans le parti démagogique aux manifestations duquel on l'a toujours trouvé mêlé d'une manière significative. Considérant qu'à l'occasion des événements de décembre, le Sr Séguy a continué son rôle de démagogue des plus dangereux en se réunissant aux individus qui dans les bureaux du Réformateur ont décidé qu'il serait envoyé une députation au Maire pour lui demander la convocation de la garde nationale et en se montrant plusieurs fois en uniforme sans droit, car il n'est que porte drapeau, au poste de la mairie où s'étaient donné rendez-vous les anarchistes les plus exaltés. Considérant que le Sieur Séguy a été condamné par la cour d'appel d'Agen, savoir : 1° le 6 février 1850 à 6 jours de prison et 16 francs d'amende pour infraction à l'art. 597 du Code de commerce 2° le 21 juillet 1850 à 4 mois de prison pour outrages et rébellion envers le commissaire de police de Cahors. Considérant enfin que le Sr Séguy est un homme des plus dangereux sous tous les rapports; La Commission départementale décide qu'il y a lieu de transporter le sieur Séguy à Cayenne. (Département du Lot. Etat des affaires sur lesquelles a statué la Commission départementale…, A.N., BB/30/398)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2594 Dossiers de grâce : BB/30/470
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4046




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php