Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Poumarède - Etienne Jean André
Numéro d’ordre : 21547 - Numéro de dossier : 23

Informations personnelles

Lieu de naissance : Montauban Tarn-et-Garonne
Âge : 33 ans
Statut conjugal : Célibataire
Domicile : Montauban, Tarn-et-Garonne
Profession : Sans profession
Type d’activité : Non précisé
Secteur : Indéterminé

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Tarn-et-Garonne : Eloignement Momentané du territoire

Observations en liste générale : Républicain fanatique. Répand de fausses nouvelles dans le but d'exciter à la guerre civile. A quelque influence sur les ouvriers.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Il fut les 3 et 4 décembre l'un des membres du bureau du club. Le 3 encore il part à 2 heures après-midi pour Toulouse afin d'y étudier les événements. Il était de retour à une heure du matin et le lendemain 4, il disait au club (ce qui n'était pas vrai) que les montagnards de l'Ariège et de la Haute-Garonne allaient se jeter sur Toulouse. Le même jour lorsqu'on faisait les lettres par lesquelles on invitait les paysans à se rendre à Montauban, il exprimait le regret que le mouvement n'eût pas été fait le 3. le Maire de Montauban a déclaré qu'il avait assisté à des conciliabules que tenaient des hommes armés depuis un mois avant les événements dans les cabarets de la ville.
Républicain fanatique, adoptant toutes les doctrines prêchées par les chefs du socialisme, il s'en allait de café en café et de cabaret en cabaret souffler son fanatisme parmi les ouvriers de Montauban. Il a quelque action et quelque influence sur les ouvriers. C'est en partie à ses efforts que sont dûs les progrès faits par le socialisme à Montauban. Il ne se ralliera jamais aux hommes d'ordre. Sans fortune, il aurait trop à gagner à un bouleversement de la société pour renoncer aux doctrines dont il est imbu. (Département du Tarn et Garonne. Commission départementale instituée par l'instruction collective du 3 février 1852, A.N., BB/30/402)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2593
Remarques de l’auteur de la base de données :
Le prénom est rayé dans l'État de la commission mixte et remplacé par Félix Etienne.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php