Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Papon - Ernest
Numéro d’ordre : 20005 - Numéro de dossier : 3

Informations personnelles

Lieu de naissance : Évreux Eure
Âge : 27 ans
Statut conjugal : Célibataire
Domicile : Évreux, Eure
Profession : Négociant
Type d’activité : Négoce
Secteur : Commerce
Antécédents : 1850, 8 jours de prison, rébellion.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Eure : Internement

Observations en liste générale : Opinions avancées. A cherché à soulever les populations.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Il a toujours marqué parmi les jeunes gens les plus avancés de la ville. Il s'est donné beaucoup de mouvement dans les jours qui ont suivi le 2 décembre et se préparait à seconder l'insurrection de Paris si elle avait eu plus de durée. Il accompagnait le nommé Houllier à Nonancourt lorsque celui-ci s'y est rendu le cinq décembre et s'est présenté chez le sieur Grosfillay dans le but évident de soulever la population de cette commune. Il a été condamné le 25 janvier 1850 par la cour d'appel de Rouen à huit jours de prison et 25 francs d'amende pour rébellion envers un agent de la force publique. Il a cessé depuis le 5 décembre de paraître à son domicile à Evreux et paraît s'être réfugié à Bruxelles dans la crainte d'être poursuivi.
La Commission estime qu'il y a lieu d'interner le nommé Papon Ernest. (Procès-verbal des décisions de la Commission mixte du département de l'Eure, SHD, 7 J 70)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2593




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php