Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Migeon - Jean
Numéro d’ordre : 18518 - Numéro de dossier : 90

Informations personnelles

Lieu de naissance : Coffranèche (La) [?] Creuse
Âge : 42 ans
Statut conjugal : Veuf 5 enfant(s)
Domicile : Beire-le-Châtel, Côte-d’Or
Profession : Maçon et cabaretier
Type d’activité : Bâtiment
Secteur : Industrie

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Côte-d’Or : Police correctionnelle 1 mois de prison, 16 frs d'amende

Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Les renseignements recueillis par l'administration sur cet individu s'accordent avec la notice judiciaire qui le concerne. (Procès-verbal des décisions de la Commission mixte du département de la Côte-d'Or, A.N., BB/30/400) Notice judiciaire n° 90. Habite Beire-le-Châtel depuis 1836. A toujours eu des opinions très exaltées, a propagé le socialisme, en partie par espoir de refaire au milieu du désordre, sa situation pécuniaire tout à fait compromise. Depuis 1848 son cabaret était devenu le lieu de rendez-vous de tous les démagogues du pays. L'aîné de ses enfants a 15 ans, leurs parents maternels sont dans l'aisance et leur viendraient en aide si leur père leur manquait.
Migeon s'est rendu à Dijon le 4 décembre. Tout dans la procédure indique que c'était pour s'entendre avec ses coreligionnaires politiques. Le 4, il retourna à Beire-le-Châtel avec plusieurs autres personnes dans la même voiture et se livra chemin faisant à de violentes déclamations. Il menaça le voiturier en lui disant : ""tu es un blanc, on te coupera la tête"". Déjà auparavant, il avait manifesté l'intention de seconder l'émeute si elle éclatait. Sur ses conseils un nommé Monnier fit arranger sa faux en manière d'arme. On a trouvé chez lui une carabine de munitions."

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2592




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php