Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Méjean - Jean Louis Ernest
Numéro d’ordre : 18158 - Numéro de dossier : 318

Informations personnelles

Lieu de naissance : Nîmes Gard
Âge : 33 ans
Statut conjugal : Marié
Domicile : Alais, Gard
Profession : Huissier
Type d’activité : Professions libérales
Secteur : Professions libérales
Antécédents : 10/9/1850, 2 mois de suspension, manifestation politique; 26/12/1851, 3 mois de suspension, 200 frs d'amende, contravention à la loi du 15 juin 1813.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Gard : Algérie plus
Transporté en Algérie à Bône, province : Constantine

Observations en liste générale : Démagogue exalté. Membre du comité insurrectionnel. A excité à la guerre civile. Moralité suspecte. Joueur. Débauché.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Attendu que cet inculpé est signalé par l'autorité de la ville d'Alais comme un démagogue des plus exaltés; qu'il a été suspendu 2 fois de ses fonctions d'huissier, que la dernière de ces peines disciplinaires a été motivée sur des manifestations démagogiques de sa part; que le 5 décembre dernier, Méjean assistait aux délibérations du comité insurrectionnel siégeant au cercle démocratique d'Alais; qu'il excitait les démocrates à s'armer et à partir pour Nîmes et menaçait de châtier au retour ceux qui s'y refuseraient; qu'il se joignit à la nombreuse colonne commandée par Favan, Delord, Murjas et autres qui marcha sur Nîmes dans la nuit du 5 au 6; qu'il prit la fuite au moment où il reconnut que tout espoir de succès était perdu pour les insurgés et n'a été arrêté que longtemps plus tard; que cet inculpé est d'une moralité fort suspecte, qu'il se livrait naturellement au jeu et à la débauche et traitait indignement sa femme et les parents de celle-ci; qu'une telle conduite et des faits aussi graves de la part d'une autorité publique appelle sur lui toute la sévérité de la commission. (Registre des décisions rendues par la Commission mixte du Gard, SHD, 7 J 70)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Expulsion le 12/08/1854

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2592 Dossiers de grâce : BB/22/174
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4021




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php