Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Marcot - Victor Léonard
Numéro d’ordre : 17355 - Numéro de dossier : 22

Informations personnelles

Lieu de naissance : Rambervillers Vosges
Âge : 35 ans
Statut conjugal : Marié 2 enfant(s)
Domicile : Rambervillers, Vosges
Profession : Ancien commissaire de police
Type d’activité : Administration
Secteur : Administration

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Vosges : Eloignement Momentané

Observations en liste générale : Un des chefs du parti socialiste dans sa commune. Homme adroit et habile par cela même. Très dangereux.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Marcot était le lieutenant de Mathis et le dirigeait peut-être à son insu. Moins violent que celui-ci, il est plus adroit et plus habile et, pour ce motif, peut-être, plus dangereux. Pour lui, le but de la révolution devait être un nivellement absolu et il propageait avec art cette doctrine. (Département des Vosges. État des propositions faites par la Commission départementale à l'égard des individus qui sont l'objet de mesures de sûreté générale, SHD, 7 J 80)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 02/02/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2592 Dossiers de grâce : BB/22/161/2




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php