Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Le Barbier de Tinan - Joseph
Numéro d’ordre : 15943 - Numéro de dossier : 27

Informations personnelles

Âge : 49 ans
Statut conjugal : Marié 2 enfant(s)
Domicile : Angoulême, Charente
Profession : Gérant d'une société commerçante
Type d’activité : Commerce. Non précisé
Secteur : Commerce

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Charente : Internement

Observations en liste générale : Homme ambitieux, influent, il peut être considéré comme l'un des meneurs du parti socialiste. A provoqué à la résistance aux mesures d'ordre que l'autorité avait prises pour maintenir la tranquillité lors des évènements de décembre.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Receveur particulier des finances, il résigna ses fonctions à la suite d'un changement de résidence qu'il considéra comme une disgrâce et qui avait été motivé en effet par l'exaltation de ses opinions politiques. Peu de temps après, il vint se fixer à Angoulême en sa qualité de gérant d'une société commerciale et il ne tarda pas à s'y faire remarquer par la violence de ses principes révolutionnaires. Usant avec habileté de l'influence que devaient lui assurer sur des hommes vulgaires, son éducation, une certaine intelligence et une parole facile et colorée et surtout ses antécédents politiques il conquis la position de l'un des chefs du parti socialiste, position qu'il espérait exploiter au profit de l'ambition dont il est dévoré. Au moment des événements de décembre, il figura en première ligne dans les groupes qui se formaient sur la place publique et, dans une réunion qui eut lieu dans la soirée du 2 décembre, il provoqua à la résistance aux mesures que l'autorité avait prises pour maintenir la tranquillité. M. de Tinan peut être considéré comme l'un des meneurs les plus dangereux du parti socialiste et sa présence dans la Charente ne peut qu'y entretenir l'esprit d'agitation et le désordre. (Département de la Charente. État des individus proposé par la Commission instituée à Angoulême en conformité de la circulaire ministérielle du 3 février 1852, A.N., BB/30/399)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2592




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php