Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Guimbal-Lhéritier - Jean Baptiste Auguste
Numéro d’ordre : 13538 - Numéro de dossier : 165,193

Informations personnelles

Lieu de naissance : Issoire Puy-de-Dôme
Âge : 50 ans
Statut conjugal : Marié 2 enfant(s)
Domicile : Issoire, Puy-de-Dôme
Profession : Mécanicien
Type d’activité : Métaux ordinaires
Secteur : Industrie
Antécédents : A fait faillite. Est toujours sous le poids d'une prise de corps.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Puy-de-Dôme : Algérie moins
Transporté en Algérie à Oran, province : Oran

Observations en liste générale : Homme intelligent. Froid. Un des chefs du parti à Issoire. Exerçait une grande influence dans la classe ouvrière. A néanmoins usé de cette influence pour empêcher le mouvement insurrectionnel d'éclater. D'une extrême exaltation.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Dossier n° 165. Expulsion. Homme intelligent, froid, ayant acquis une influence redoutable sur la population ouvrière. Ayant modéré l'entraînement des gens de son parti au moment du complot avorté à Issoire, en décembre, uniquement parce qu'il se montrait hostile à une démarche insurrectionnelle dans un arrondissement isolé mais qui aurait évidemment marché s'il eût aperçu quelque chance de succès. Cet homme est un fanatique impassible qui n'a plus rien à perdre et qui paraît incorrigible. Dossier n° 193. Algérie moins. Homme intelligent, froid, ayant acquis une influence redoutable sur la population ouvrière. Ayant modéré l'entraînement des gens de son parti au moment du complot avorté à Issoire, en décembre, uniquement parce qu'il se montrait hostile à une démarche insurrectionnelle dans un arrondissement isolé mais qui aurait évidemment marché s'il eût aperçu quelque chance de succès. Cet homme est un fanatique impassible qui n'a plus rien à perdre et qui paraît incorrigible. En effet, il y a peu de jours, sur le trajet d'Issoire à Clermont où il était transféré avec d'autres inculpés politiques il a montré la plus grande exaltation. Sur ses excitations, les gendarmes formant l'escorte ont été injuriés, menacés. Il a fallu qu'ils s'adjoignissent la brigade de Veyre pour empêcher une évasion.(Département du Puy-de-Dôme. État des décisions de la Commission départementale…, SHD, 7 J 77)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 02/02/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2591 Dossiers de grâce : BB/22/157
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4189
Remarques de l’auteur de la base de données :
Agé de 43 ans, mécanicien ancien chef d'usine selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587). Né en 1810 en demande de grâce.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php