Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Ferret - Joseph
Numéro d’ordre : 10711 - Numéro de dossier : 63

Informations personnelles

Lieu de naissance : Condom Gers
Âge : 52 ans
Statut conjugal : Marié 2 enfant(s)
Domicile : Condom, Gers
Profession : Huissier
Type d’activité : Professions libérales
Secteur : Professions libérales

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Gers : Algérie plus
Transporté en Algérie à Mascara, province : Oran

Observations en liste générale : En relations avec les chefs de la démagogie de Condom. A pris le commandement des bandes qui ont marché sur l'hôtel de ville. Homme d'action. Energique. Destitué de ses fonctions d'huissier.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Détenu. Ses antécédents n'ont rien de fâcheux quant à la probité; mais il avait des relations suivies et très fréquentes avec les chefs les plus connus de la démagogie, à Condom. Le 4 décembre, jour de l'insurrection, Ferret reçut le commandement des insurgés armés qui marchèrent sur l'hôtel de ville, pour s'en emparer. Après l'envahissement de la Mairie, il distribua des armes à un certain nombre d'hommes de bonne volonté et établit un poste à la sous-préfecture, qui était également au pouvoir de l'émeute. Ce fut Ferret qui entra au corps de garde et ordonna de battre la générale et de sonner le tocsin; c'est lui qui devait prendre le commandement des insurgés qui devaient marcher sur Auch, pour venir au secours de l'émeute. Pour tout dire, c'est un homme d'action, énergique, résolu, qui a dirigé et réglé tous les actes insurrectionnels qui ont eu lieu à Condom. On assure toutefois que, dans la soirée du 3, il s'était opposé à la prise d'armes. Il convient d'ajouter qu'il fit tout ce qui était en lui pour protéger les personnes. (Département du Gers. Insurrection de décembre 1851, SHD, 7 J 71)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Expulsion le 15/08/1852
Surveillance le 04/12/1852
Grâce définitive le 30/12/1854

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2590 Dossiers de grâce : BB/22/184
Remarques de l’auteur de la base de données :
Huissier à Valence-sur-Baïse, en demande de grâce.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php