Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Fermaud - Emile
Numéro d’ordre : 10676 - Numéro de dossier : 329

Informations personnelles

Lieu de naissance : Lasalle Gard
Âge : 29 ans
Statut conjugal : Célibataire
Domicile : Sauve, Gard
Profession : Négociant
Type d’activité : Négoce
Secteur : Commerce
Antécédents : Condamné à 3 jours prison, tapage nocturne.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Gard : Algérie plus

Observations en liste générale : Chef du parti démagogique. Président de sociétés secrètes. Affiliateur. A pris part à l'insurrection. Le plus coupable des insurgés de la commune.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Attendu que cet inculpé est notoirement considéré comme le chef du parti démagogique dans le canton de Sauve, qu'il dirige depuis longtemps la société secrète établie dans cette commune sous le nom de Cercle des travailleurs; qu'il a souvent présidé à des affiliations et en a fait lui-même; qu'il se concertait habituellement avec les principaux chefs du parti démagogique à Nîmes sur ce qui pouvait intéresser ce parti; que le 5 décembre dernier après être venu à Nîmes prendre des instructions auprès du comité des 21, il retourna précipitamment à Sauve, s'arrêtant dans les communes qu'il traversait et excitant hautement les populations à prendre les armes; qu'après le peu de succès de l'insurrection du 5, il revint à Nîmes, y prend communication du nouveau plan adopté par le comité central et qui consistait à s'emparer de Quissac et à y former un camp; il repart pour Sauve où il fait connaître ces nouvelles dispositions et excite les démocrates à les appuyer; qu'il reçoit de Quissac la nouvelle du désarmement de la gendarmerie par une bande d'insurgés nîmois; qu'il se rend immédiatement dans cette ville accompagné de Laget, de Jules Fermaud son frère et de Boissière et s'y mêle aux insurgés qui s'étaient emparés de la ville, mais qui sont bientôt forcés comme lui de prendre la fuite devant les troupes de la garnison de Saint-Hippolyte venues à la suite du procureur de la République du Vigan pour rétablir l'ordre et poursuivre les révoltés; qu'il n'est pas un seul des inculpés qui aient pris à ces déplorables désordres une part plus active qu'Emile Fermaud; qu'il n'est pas non plus un seul chef du parti démagogique dans ce département qui ait contribué plus activement qu'Emile Fermaud à pervertir l'esprit des populations. (Registre des décisions rendues par la Commission mixte du Gard, SHD, 7 J 70)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2590
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4020




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php