Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Estingoy - Bertrand
Numéro d’ordre : 10180 - Numéro de dossier : 248

Informations personnelles

Lieu de naissance : Castillon-Massas Gers
Âge : 45 ans
Statut conjugal : Veuf 1 enfant(s)
Domicile : Castillon-Massas, Gers
Profession : Cultivateur
Type d’activité : Agriculture
Secteur : Agriculture

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Gers : Algérie moins
Transporté en Algérie à Birkadem, province : Alger

Observations en liste générale : Conseiller municipal. Homme très exalté. A perverti sa commune. Le 4 décembre, s'est mis à la tête d'une bande armée et a marché sur Auch.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Détenu. Connu par l'exaltation de ses opinions politiques et la funeste influence qu'il a exercée dans la commune de Castillon Massas. C'est lui qui doit être responsable des troubles qu'il a occasionnés dans cette contrée. Le 4 décembre, jour de l'insurrection, Estingoy recruta tous les cultivateurs qu'il pût entrainer et marcha, en armes, sur Lavardens, comme aussi, il marcha, bientôt après, sur Auch, toujours armé, avec les insurgés qui venaient pour s'emparer de cette ville. Le 5 décembre, il contraignit le carillonneur de sa commune de sonner le tocsin et il se dirigeait encore, avec ses amis, sur la ville d'Auch, pour aller au secours de l'émeute. (Département du Gers. Insurrection de décembre 1851, SHD, 7 J 71)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 02/02/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2590 Dossiers de grâce : BB/22/152
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4024
Remarques de l’auteur de la base de données :
Tisserand selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587).




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php