Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Deloume - Bernard Lucien
Numéro d’ordre : 8632 - Numéro de dossier : 274

Informations personnelles

Lieu de naissance : Bazas Gironde
Âge : 42 ans
Statut conjugal : Marié 1 enfant(s)
Domicile : Casteljaloux, Lot-et-Garonne
Profession : Boulanger
Type d’activité : Aliments [Commerce]
Secteur : Commerce
Antécédents : Interdit pendant 5 ans des fonctions d'instituteur.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Lot-et-Garonne : Algérie moins
Transporté en Algérie à Oran, province : Oran

Observations en liste générale : Instituteur révoqué. Socialiste. Mauvaise moralité. Il est un de ceux qui ont perverti les esprits de la localité. Le 3 décembre, il disait : Bientôt, on sonnera le tocsin.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Instituteur révoqué. Socialiste. Mauvaise moralité. Il est un de ceux qui ont perverti les esprits de la localité. Il disait le 3 : ""Bientôt, on sonnera le tocsin"". (Département de Lot-et-Garonne. Insurrection de décembre 1851, A.N., BB/30/398)"

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 02/02/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2590 Dossiers de grâce : BB/22/155
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4050B
Remarques de l’auteur de la base de données :
Instituteur en demande de pension.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php