Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Delatour - Alexandre Hippolyte
Numéro d’ordre : 8510 - Numéro de dossier : 24

Informations personnelles

Lieu de naissance : Ingouville Seine-Inférieure
Âge : 39 ans
Statut conjugal : Célibataire
Domicile : Sanvic, Seine-Inférieure
Profession : Journalier
Type d’activité : Industrie. Non précisé
Secteur : Industrie
Antécédents : Juin 1848, 18 mois de transportation comme insurgé.
Voir la fiche de cette personne dans la base des Inculpés de 1848

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte  : Cayenne Embarqué pour la Guyane, 23/4/1852

Observations en liste générale : Combattait dans les rangs des insurgés en 1848. Cet individu est loin d'être revenu à de bons sentiments, car il disait : J'ai eu le plaisir d'en descendre plus d'un; je joue ma tête, ajoutait-il, je mourrai d'un coup de fusil. Delatour n'attend qu'une occasion favorable pour reprendre les armes contre la société.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Lorsque les décrets du 2 décembre furent connus au Havre et dans les communes voisines, les anarchistes furent vivement émus et songèrent sérieusement à tenter un coup de main. Le complot devait éclater dans la nuit du 4 au 5. L'autorité prit sur le champ les mesures les plus énergiques et, grâce à son attitude, le projet d'insurrection échoua. Delatour fut signalé parmi ceux qui devaient concourir à la prise d'armes. Il fut arrêté. Delatour, en s'associant à l'émeute, ne faisait que continuer ses précédents. Il a combattu dans les rangs des insurgés, au mois de juin 1848. A raison de ce crime il a été transporté et détenu pendant 18 mois sur les pontons. Divers propos tenus récemment par cet homme témoignent qu'il est loin d'être revenu à de bons sentiments. Ainsi, en se vantant d'avoir pris part aux événements de juin 1848, il disait : ""j'ai eu le plaisir d'en descendre plus d'un; je joue ma tête, ajoutait-il, je mourrai d'un coup de fusil"". Delatour n'attend qu'une occasion favorable pour reprendre les armes contre la société. (État des décisions prises par la Commissions mixte instituée par la circulaire du 3 février 1852…Département de la Seine-Inférieure, SHD, 7 J 78)"

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2590
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4087
Remarques de l’auteur de la base de données :
Présent dans l'État des individus condamnés à la transportation à Cayenne par les commissions mixtes départementales (A.N., F/7/12712).




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php