Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Dallène - Damas Duvivier
Numéro d’ordre : 8002 - Numéro de dossier : 2

Informations personnelles

Lieu de naissance : Ormoy-la-Rivière Seine-et-Oise
Âge : 44 ans
Statut conjugal : Marié 3 enfant(s)
Domicile : Rouen, Seine-Inférieure
Profession : Tailleur
Type d’activité : Vêtement
Secteur : Industrie
Antécédents : 1848, inculpé dans les affaires d'avril, relaxé.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Seine-Inférieure : Algérie plus
Transporté en Algérie à Bône, province : Constantine

Observations en liste générale : Président d'un des clubs les plus violents de Rouen. Membre le plus actif du Comité de résistance. Il était en permanence pendant les événements de décembre. Arrêté comme homme dangereux.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Dallène est le beau-frère du nommé Suireau condamné par la cour d'assises de Caen comme coupable de participation à l'insurrection de Rouen. En 1848, Dallène fut président de l'un des clubs les plus violents de Rouen. Le 27 avril 1848, au moment de l'émeute, Dallène disait à ceux qui l'entouraient : "" la garde nationale à pied, il y en a pour cinq minutes; la garde nationale à cheval il y en a pour dix minutes. Du reste, c'est demain le grand jour, ça chauffera, on jettera du verre sur le chemin, ça sera malheureux pour les animaux, mais tant pis"". Dallène était l'un des membres les plus actifs du comité de résistance. Il s'était en quelque sorte constitué en permanence pendant les événements du mois de décembre dernier. Il fut arrêté le 4 décembre, comme l'un des hommes dangereux de Rouen. Une perquisition fut faite à son domicile, on y trouva autographiés des exemplaires de plusieurs articles de la Constitution qui avaient été placardés pendant la nuit. Dallène est affilié aux sociétés secrètes. (État des décisions prises par la Commissions mixte instituée par la circulaire du 3 février 1852…Département de la Seine-Inférieure, SHD, 7 J 78)"

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Internement hors de la Seine-Inférieure le 12/08/1854

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2590 Dossiers de grâce : BB/22/177
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4087




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php