Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Coulaud, père - Sylvain
Numéro d’ordre : 7585 - Numéro de dossier : 15

Informations personnelles

Lieu de naissance : Souterraine (La) Creuse
Âge : 56 ans
Statut conjugal : Veuf 2 enfant(s)
Domicile : Saint-Dizier, Creuse
Profession : Cultivateur
Type d’activité : Agriculture
Secteur : Agriculture
Antécédents : 3 mois de prison, outrages à la pudeur.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Creuse : Algérie plus
Transporté en Algérie à Alger, province : Alger

Observations en liste générale : Agent actif des sociétés secrètes. Dangereux. Chef des bandes insurgées. homme de mauvaises moeurs.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Le 5, il se joint aux insurgés de Saint-Dizier et se met à leur tête. Il contraint, armé d'une fourche en fer, les cantonniers Leturc et Letang à marcher sur Bourganeuf. Il dit qu'il veut faire peur aux bourgeois. Il exerce la même contrainte à l'égard du témoin Legré et de trois autres personnes. La bande qu'il commande menace de leur tirer des coups de fusil s'ils ne marchent pas. Il entre dans la maison de Pierre Dubost pour le forcer à marcher, là encore des menaces se font entendre.
Lorsqu'il arrive à Bourganeuf, sa bande est de 60 personnes. Il entre dans la ville, il existe par ses discours ceux qui l'entourent : ""J'ai fait les guerres de l'Empire, dit-il, si tout le monde avait mon courage, les choses ne se passeraient pas comme ça, on sonnerait le tocsin"". Il traite de lâche ceux qui parlent de rétrograder. Avant de repartir, il veut qu'on lui donne à boire et à manger, ou de l'argent.
Cet inculpé a été condamné il y a 20 ans à trois mois de prison pour outrage public à la pudeur. Dans ses interrogatoires, il a avoué presque tous ces faits. Il a dit qu'il avait marché pour la défense de la constitution, mais quand on lui demande s'il connaît la constitution ? Il avoue qu'il ne la connaît pas. (Procès-verbal des décisions de la Commission mixte du département de la Creuse, SHD, 7 J 69)"

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Surveillance le 12/08/1854

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2590 Dossiers de grâce : BB/22/173/2
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4008
Remarques de l’auteur de la base de données :
Agé de 59 ans, demeurant à Saint-Dizier (Creuse) selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587). Demeurant à Montarichard (commune de St-Dizier) dans l'État de la commission mixte.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php