Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Clary - Lucien Guillaume
Numéro d’ordre : 6879 - Numéro de dossier : 8

Informations personnelles

Lieu de naissance : Belfort Lot
Âge : 49 ans
Statut conjugal : Marié 4 enfant(s)
Domicile : Cahors, Lot
Profession : Instituteur révoqué
Type d’activité : Enseignement
Secteur : Professions libérales

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Lot : Algérie plus
Transporté en Algérie à Misserghin, province : Constantine

Observations en liste générale : Instituteur deux fois révoqué, réduit à la misère par son inconduite. Intelligent. Le plus redoutable des socialistes. A pris part à toutes les tentatives insurrectionnelles des démagogues a assisté aux réunions anarchiques à la suite du 2 décembre. A reçu un fusil. A tenu des propos coupables. Ne mérite aucun égard.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Considérant que le sieur Clary, ex instituteur révoqué deux fois, réduit à la misère par son inconduite, très intelligent et animé des plus mauvais sentiments doit être considéré comme un des socialistes les plus redoutable de la ville de Cahors et que son parti le regardait comme un de ses adeptes les plus dévoués puisqu'ils lui avaient donné place dans l'administration du journal Le Réformateur, leur organe. Considérant que le sieur Clary qui s'est livré à des manoeuvres frauduleuses à l'époque des dernières élections de M. Deltheil, se trouve aussi mêlé de la manière la plus active à toutes les tentatives insurrectionnelles des démagogues le 3, le 4 et le 5 décembre. Qu'aussi il a assisté à la réunion préparatoire de l'insurrection dans les bureaux du Réformateur, qu'il se rend à la garde nationale dont il ne fait pas partie, armé d'un fusil que lui a donné Béduer; qu'il figure au poste de la garde nationale dans la nuit du 3 au 4, sans droit ni qualité et qu'il se livre étant au poste aux propos les plus graves et aux menaces les plus violentes contre le procureur de la République qui avait ordonné l'arrestation de Trébos, gérant du Réformateur; qu'enfin, le 4, il a assisté à la réunion Lavergne dans laquelle on décide que les paysans seront appelés à marcher sur Cahors. Considérant que le sieur Clary ne mérite aucun égard et qu'il est très dangereux pour le repos public. La Commission départementale décide qu'il y a lieu de transporter le sieur Clary en Algérie et le classer dans la 1ère catégorie, Plus. (Département du Lot. Etat des affaires sur lesquelles a statué la Commission départementale…, A.N., BB/30/398)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 02/02/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2589 Dossiers de grâce : BB/22/155
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4047




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php