Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Buisson - Jacques
Numéro d’ordre : 4961 - Numéro de dossier : 19

Informations personnelles

Lieu de naissance : Fleix Dordogne
Âge : 55 ans
Statut conjugal : Marié 3 enfant(s)
Domicile : Bergerac, Dordogne
Profession : Officier de santé
Type d’activité : Professions médicales
Secteur : Professions libérales

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Dordogne : Internement

Observations en liste générale : Sous-préfet de 1848, destitué en 1849. Chef de parti rouge à Bergerac. Manquant de courage personnel. Sans méchanceté. Peu dangereux. Sans influence aucune. Honnête homme.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Appelé en 1848 à la sous-préfecture de Bergerac, à la faveur de ses opinions avancées, a été destitué en 1849, mais est resté, quoique manquant de courage personnel, le chef du parti rouge à Bergerac. Harcelé par ses créanciers, comptait sur 1852 pour rétablir ses affaires. Le 5 décembre, prit possession, grâce à la faiblesse de la municipalité, de la mairie de Bergerac à la tête de quelques gardes nationaux. Sans méchanceté, peu dangereux, sans influence aucune, n'étant pas pris au sérieux, même par ses adhérents. Honnête dans sa vie privée. Détenu dans la prison de Bergerac. (Département de la Dordogne. État des délibérations de la commission mixte instituée par la circulaire du 3 février 1852, A.N., BB/30/399).

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Grâce définitive le 12/08/1854

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2589 Dossiers de grâce : BB/22/173/2
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4009




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php