Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Brugerre - Sylvain
Numéro d’ordre : 4748 - Numéro de dossier : 37

Informations personnelles

Lieu de naissance : Gramat Lot
Âge : 50 ans
Statut conjugal : Marié 2 enfant(s)
Domicile : Gramat, Lot
Profession : Tailleur d'habits
Type d’activité : Vêtement
Secteur : Industrie

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Lot : Algérie moins
Transporté en Algérie à Philippeville, province : Constantine

Observations en liste générale : Démagogue des plus exaltés et des plus influents, a pris part à tous les actes insurrectionnels. A fait partie des réunions révolutionnaires. A été nommé officier de la garde nationale par les insurgés. Mauvais antécédents.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Considérant que le sieur Brugerre est signalé par l'instruction comme un démagogue des plus exaltés et des plus influents, et conséquemment des plus dangereux. Considérant que Brugerre s'est mêlé à tous les actes insurrectionnels qui se sont accomplis à Gramat dans les premiers jours de décembre 1851; que le 5 il fait partie de la réunion révolutionnaire dans laquelle Griffel propose de faire sonner le tocsin et d'arrêter le juge de paix; que Brugerre se livre immédiatement après cette proposition, avec Orliac dit Lafayette à une démarche que le témoin Caussanel a considéré à juste raison comme une tentative d'arrestation de M. le juge de paix; que le 7 il est nommé et proclamé officier de la garde nationale insurrectionnelle et qu'il signe la proclamation rédigée par Griffel. Considérant que les explications fournies par Brugerre à la commission départementale lorsqu'elle l'a interrogé, loin d'atténuer sa conduite, ont montré, au contraire, de quels mauvais sentiments cet individu est animé et combien il est dangereux, redoutable même pour la société. La Commission départementale décide que le sieur Brugerre sera transporté en Algérie et classé dans la 2e catégorie, Moins. (Département du Lot. Etat des affaires sur lesquelles a statué la Commission départementale…, A.N., BB/30/398)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2589 Dossiers de grâce : BB/30/470
Remarques de l’auteur de la base de données :
Brugère, né à Bellegarde (Creuse) selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587).




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php