Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Bourrust - Julien
Numéro d’ordre : 4212 - Numéro de dossier : 15

Informations personnelles

Lieu de naissance : Montamat Gers
Âge : 54 ans
Statut conjugal : Veuf 1 enfant(s)
Domicile : Mirande, Gers
Profession : Rentier
Type d’activité : Non précisé
Secteur : Indéterminé

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Gers : Algérie plus
Transporté en Algérie à Oran, province : Oran

Observations en liste générale : Démagogue exalté. Capable des plus violents excès. Part très active à l'insurrection. Excitation à la révolte. Assistait à l'envahissement de la sous préfecture. A menacé un citoyen de lui tirer un coup de fusil s'il ne criait pas vive la République.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Détenu. Démagogue exalté, capable de se livrer aux plus violents excès. Dans la nuit du 3 au 4 décembre, il excitait les habitants de Mirande à se rendre au café Pech, où se trouvaient réunis les chefs de l'insurrection. Le lendemain, il prit une part active à tous les mouvements insurrectionnels. On le vit, notamment, parmi les insurgés au moment où la sous-préfecture fut envahie. Peu après, on l'aperçut monter la garde près d'une barricade: en ce moment, il somma plusieurs personnes de livrer leurs armes. Il pénétra même dans le domicile de certains habitants et fouilla ces maisons sous prétexte d'y chercher des armes. Le même jour, ayant rencontré le nommé Cougier, il déclara que c'était un mouchard et dit qu'il fallait lui mettre une balle dans le corps s'il ne criait pas ""Vive la République !"". (Département du Gers. Insurrection de décembre 1851, SHD, 7 J 71)"

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Surveillance le 04/12/1852

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2589 Dossiers de grâce :




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php