Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Bordes - Jean Maffre
Numéro d’ordre : 3685 - Numéro de dossier : 30

Informations personnelles

Lieu de naissance : Castelsarrasin Tarn-et-Garonne
Âge : 49 ans
Statut conjugal : Marié 4 enfant(s)
Domicile : Castelsarrasin, Tarn-et-Garonne
Profession : Maître d'hôtel
Type d’activité : Services
Secteur : Services

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Tarn-et-Garonne : Surveillance

Observations en liste générale : Démocrate sans portée. Très peu d'influence.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Il a convoqué le conseil municipal à l'arrivée de la dépêche annonçant la dissolution de l'assemblée nationale. Il a signé deux lettres factieuses adressées au sous-préfet, rédigées par Bergé, clerc du sieur Constans, l'une pour exiger la communication instantanée de tous les paquets et dépêches que ce magistrat aurait reçu ou pouvait recevoir de l'autorité supérieure, l'autre pour refuser de faire afficher une proclamation de ce même fonctionnaire, parce qu'il n'y voyait point la promesse du maintien de la République démocratique.
Il était dans la salle de la Mairie lorsque Flamens vint proposer l'établissement d'un comité révolutionnaire et il fut désigné comme président de ce comité.
Il a une certaine influence sur le petit peuple, quoique sans portée et sans instruction, simple instrument du sieur Flammens, il ne s'était pas occupé de politique avant 1848, époque où les honneurs municipaux lui ont tourné la tête. Il n'était pas, à ce que l'on croit, initié aux secrets du parti; du reste, sans fortune, ayant dissipé son modique patrimoine, il paraît très nécessaire à sa famille. (Département du Tarn et Garonne. Commission départementale instituée par l'instruction collective du 3 février 1852, A.N., BB/30/402)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2589 Dossiers de grâce : BB/30/476
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4090




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php