Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Boniface - Jules Augustin
Numéro d’ordre : 3465 - Numéro de dossier : 85

Informations personnelles

Lieu de naissance : Bapaume Pas-de-Calais
Âge : 46 ans
Statut conjugal : Marié
Domicile : Vaise, Rhône
Profession : Chimiste
Type d’activité : Chimie
Secteur : Industrie

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Rhône : Algérie plus
Transporté en Algérie à Oran, province : Oran

Observations en liste générale : Etait chef de la fraction des Renégats. En 1844, il commandait à Vaise la bande qui pilla un convoi d'armes de guerre. Dangereux sous tous les rapports. N'a pas cessé d'être, quoique transporté, l'un des principaux chefs de la démagogie lyonnaise.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Boniface faisait partie des sociétés secrètes des Laboureurs et des Carbonari. Il était reconnu comme chef de la fraction des Invisibles connue sous le nom des Rénégats. Il était le chef le plus adroit, le plus influent et le plus dangereux des sociétés secrètes. Il se réfugia en Suisse après l'insuccès de l'insurrection du 15 juin 1849 et fut arrêté comme complice du complot de Lyon et fut mis en liberté faute de preuves. En 1844, il commandait à Vaise la bande qui pilla un convoi d'armes de guerre. En janvier 1851, il reçut chez lui les délégués du Midi qui s'y réunirent en congrès socialiste. Il était porté sur les listes des candidats socialistes pour les élections de 1852. Il était l'un des quatre chefs secondaires qui devaient commander et diriger l'insurrection socialiste de décembre dernier. (Commission départementale du Rhône. Insurrection de décembre. État des affaires sur lesquelles la commission départementale du Rhône a définitivement statué, A.N., BB/30*/401/1)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Internement le 13/04/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588 Dossiers de grâce : BB/22/165/1




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php