Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Bellanger-Diot - Sébastien
Numéro d’ordre : 2203 - Numéro de dossier : 7

Informations personnelles

Lieu de naissance : Chouzy Loir-et-Cher
Âge : 34 ans
Statut conjugal : Marié 3 enfant(s)
Domicile : Montrichard, Loir-et-Cher
Profession : Cafetier
Type d’activité : Aliments [Commerce]
Secteur : Commerce
Antécédents : 15/11/1851, 6 jours de prison, coups.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Loir-et-Cher : Algérie plus
Transporté en Algérie à Alger, province : Alger

Observations en liste générale : Démagogue exalté. Violent et dangereux par son influence. Capitaine de la garde nationale. Saisie de brochures socialistes.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Arrêté le 19 décembre 1851. Chef du parti socialiste dans le canton. Homme violent et dangereux par son influence. Capitaine de la garde nationale et membre du conseil municipal.
Poursuivi en 1849 pour avoir tenu publiquement des propos séditieux contre le Président de la République à l'occasion de l'expédition de Rome, il a été acquitté par le jury. A son retour à Montrichard il a été l'objet d'une ovation de tous les démagogues de la contrée. Il a été poursuivi en simple police pour l'apposition d'une enseigne qui le présentait en homme habillé de rouge pourfendant un autre homme vêtu de blanc. Il a été condamné à six jours d'emprisonnement pour coups à un témoin et menaces contre un riche propriétaire (jugement du tribunal correctionnel de Blois du 15 novembre 1851).
On a saisi chez lui une lettre du gérant du journal Le Progrès d'Indre-et-Loire et de Loir-et-Cher établissant qu'il était considéré comme le principal meneur du parti démagogique à Montrichard. On demande sa transportation à Lambessa.
(Copie littérale du procès-verbal de la Commission mixte du département de Loir-et-Cher, SHD, 7 J 73)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Internement le 15/08/1852
Surveillance le 16/10/1852

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588 Dossiers de grâce : BB/22/135
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4044
Remarques de l’auteur de la base de données :
Son établissement vaut 3 à 4500 f. selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587). Demande de pension rejetée, F/15/4132.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php