Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Beaufour - Eustache
Numéro d’ordre : 2037 - Numéro de dossier : 21

Informations personnelles

Lieu de naissance : Rouen Seine-Inférieure
Âge : 48 ans
Statut conjugal : Marié
Domicile : Rouen, Seine-Inférieure
Profession : Ourdisseur
Type d’activité : Textile
Secteur : Industrie
Antécédents : 1836, 2 ans de prison, 3 ans de surveillance, fabrication de poudre de guerre, amnistié en 1837; 5 jours de prison, rupture de ban; 1849, cour d'assises, prévenu d'avoir cherché à établir un comité politique, acquitté.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte  : Cayenne Embarqué le 25/4/1852

Observations en liste générale : Assesseur du Comité central démocratique et proposé par ce Comité comme candidat à l'Assemblée législative. Membre du conseil municipal sous le gouvernement provisoire. Agent dévoué et persévérant du parti socialiste et faisant à Rouen la propagande la plus active et la plus dangereuse.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Le 3 décembre dernier, le comité de résistance de Rouen chargea Beaufour de se rendre à Paris et d'y prendre les derniers ordres du comité central. Le 4, Beaufour revint à Rouen. Si Beaufour n'a pas répandu parmi les affiliés de Rouen les ordres qu'il apportait de Paris, c'est qu'il fut mis dans l'impuissance de le faire. Il fut arrêté au débarcadère même du chemin de fer. Beaufour est l'un des hommes les plus dangereux de la Seine-Inférieure. Il a été condamné, le 23 octobre 1836, par la cour de Paris, à 2 ans d'emprisonnement et 3 ans de surveillance pour fabrication de poudre de guerre. Amnistié en 1837, il était au mois d'août de la même année, condamné à 5 jours d'emprisonnement pour rupture de ban. Le 29 février 1848, Beaufour a été nommé membre du conseil municipal de Rouen par le commissaire général du gouvernement provisoire. En 1849, il a été poursuivi devant la cour d'assises de la Seine-Inférieure sous la prévention d'avoir cherché à établir à Rouen un comité correspondant de la Solidarité républicaine. Il a été acquitté. Dans la même année, il est membre assesseur du comité central électoral démocratique de la Seine-Inférieure et proposé par ce comité comme candidat à l'assemblée législative. Beaufour est un agent dévoué et persévérant du parti socialiste; il a fait à Rouen la propagande la plus active et la plus dangereuse. (État des décisions prises par la Commissions mixte instituée par la circulaire du 3 février 1852…Département de la Seine-Inférieure, SHD, 7 J 78)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588
Remarques de l’auteur de la base de données :
Présent dans l'État des individus condamnés à la transportation à Cayenne par les commissions mixtes départementales (A.N., F/7/12712)




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php