Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Baylac - Jean
Numéro d’ordre : 1972 - Numéro de dossier : 87

Informations personnelles

Lieu de naissance : Auch Gers
Âge : 31 ans
Statut conjugal : Célibataire
Domicile : Auch, Gers
Profession : Ouvrier imprimeur
Type d’activité : Imprimerie, Livre
Secteur : Industrie

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte  : Algérie plus
Transporté en Algérie à Mascara, province : Oran

Observations en liste générale : Mauvais antécédents. A pris les armes. Très dangereux.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Détenu. Signalé par l'instruction comme un homme violent et dangereux et par la notoriété publique comme un de ces hommes redoutables dont la mise en liberté ne pourrait qu'effrayer les gens paisibles. Le 4 décembre, jour de l'insurrection, a été vu, par Dansos, agent de police, parmi les insurgés, quelques instants avant les charges de la cavalerie, il cachait quelque chose dans son burnous; Dansos a pensé que c'était des armes; un peu auparavant, le même témoin l'a aperçu en compagnie de Duville un des démagogues les plus redoutables, à l'extrémité du faubourg de l'Oratoire, paraissant indiquer des positions que devaient occuper les insurgés. Un quart d'heure après les charges de cavalerie, Baylac se présenta chez Martin, perruquier. Il était très ému et couvert de boue. Labat, un des principaux chefs qui était entré avec lui, dit avoir entendu siffler les balles. Le témoin Martin sait positivement que Baylac avait un pistolet et un poignard. Baylac avoue lui-même qu'il possédait une paire de pistolets. (Département du Gers. Insurrection de décembre 1851, SHD, 7 J 71)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Surveillance le 04/12/1852

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588 Dossiers de grâce : BB/22/138
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4026




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php