Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Appert - Jean Baptiste
Numéro d’ordre : 574 - Numéro de dossier : 11

Informations personnelles

Lieu de naissance : Is-sur-Tille Côte-d'Or
Âge : 43 ans
Statut conjugal : Marié 3 enfant(s)
Domicile : Beaune, Côte-d'Or
Profession : Poëlier, fumiste
Type d’activité : Métaux ordinaires
Secteur : Industrie

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte  : Algérie plus

Observations en liste générale : Allait de porte en porte donner avis aux émeutiers du lieu et de l'heure du rassemblement insurrectionnel du 4 décembre. Chef de la démagogie.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : En fuite. C'est cet homme, un des plus exaltés du pays, qui est allé de porte en porte donner avis aux émeutiers du lieu et de l'heure du rassemblement insurrectionnel du 4 décembre 1851. L'un des trois chefs nommés par les démagogues au paquier Saint-Jacques. (Procès-verbal des décisions de la Commission mixte du département de la Côte-d'Or, A.N., BB/30/400)
Notice judiciaire n° 10. Point de reproche en ce qui concerne sa probité, peu laborieux, cependant bon ouvrier. Sans fortune, a fait faillite.
S'occupe activement de politique, surtout depuis 1848, cependant jusqu'à ce moment ci n'avait pris part à aucune agitation antérieure. Evidemment affilié à des sociétés secrètes mais le fait n'est pas établi.
Il passe pour être attaché à sa femme et à ses enfants, c'est la seule circonstance qui pourrait faire penser qu'il offre encore quelques garanties pour un retour au bien.
Excessivement exalté en politique. Depuis 1848, Appert a consacré tous ses instants à se livrer à une propagande socialiste des plus actives. Dans les derniers instants surtout, il semblait en proie à une sorte de frénésie qui ne lui permettait pas de rester au repos.
Le 4 au point du jour il envoie des émissaires dans les campagnes. Il assiste ensuite à la réunion du café Masson et il est un des trois chefs nommés par les démagogues au Pasquier Saint-Jacques.

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php