Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Achard - Marie
Numéro d’ordre : 70 - Numéro de dossier : 40

Informations personnelles

Lieu de naissance : Marseille Bouches-du-Rhône
Âge : 36 ans
Statut conjugal : Marié 1 enfant(s)
Domicile : Toulouse, Garonne (Haute)
Profession : Ouvrier typographe
Type d’activité : Imprimerie, Livre
Secteur : Industrie

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Garonne (Haute) : Internement à Toulouse, surveillance

Observations en liste générale : L'un des chefs de l'insurrection. Signataire de l'appel aux armes. Propagandiste ardent. Fondateur d'une société secrète organisée en mars 1851 dans le département du Var.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Le sieur Achard se montrait au premier rang parmi les fauteurs de l'insurrection qui commençait à éclater à Toulouse le 3 décembre dernier. Il est un des signataires de l'appel au peuple publiée à la même date par le journal la Civilisation. A Toulouse, comme précédemment à Marseille, il n'a cessé de s'occuper avec ardeur de propagande socialiste. Il a été l'un des fondateurs de la société secrète organisée le 25 mars de la même année dans le département du Var. (Département de la Haute-Garonne. Procédures relatives aux insurrections de décembre 1851.Tableau des décisions prises par la commission mixte…, A.N. BB/30/402)

Grâces et commutations de peine

Grâce(s) accordée par les commissaires extraordinaires du gouvernement :
Surveillance le 02/04/1852
Grâce accordée par le chef de l’État :
Surveillance le 07/04/1852

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588 Dossiers de grâce : BB/22/131/2




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php