Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Briquelot - François Alexandre
Numéro d’ordre : 0 - Numéro de dossier :

Informations personnelles

Lieu de naissance : Dieulouard Meurthe
Âge : 33 ans
Statut conjugal : indéterminé
Domicile : Nancy, Meurthe
Profession : Médecin
Type d’activité : Professions médicales
Secteur : Professions libérales
Antécédents : Cour d'appel de Nancy, 1000 frs d'amende, délit de presse

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Meurthe : Expulsion momentanée de France

Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Un des hommes les plus exaltés de la démagogie; il prenait une part très active à la rédaction du journal anarchique Le Travail et ses articles étaient de ceux qui ont jeté au milieu de nos classes ouvrières tous les sophismes dont l'acte du 2 décembre a fait justice. Il a été condamné par la cour d'appel de Nancy le 16 juillet 1851 à 1 000 f d'amende pour compte rendu infidèle et de mauvaise foi, dans le journal Le Travail, des débats d'une affaire (politique) portée devant la cour. Le Sr Briquelot avait quitté Nanvy après les événements et il y avait lieu de croire que c'était pour n'y plus revenir, c'est pourquoi il ne s'est point trouvé compris d'abord parmi ceux sur lesquels la commission a statué. Mais de retour depuis quelques jours, il a repris ses relations avec ses anciens amis politiques et il a fait tous ses efforts pour retarder le départ de ceux qui doivent s'éloigner. Il jouit d'une certaine aisance et sa profession de médecin le met en contact quotidien avec des gens dont il peut encore tromper la religion. Au moment où l'idée démagogique paraît vouloir reprendre un nouvel essor, il importe d'en détruire tous les germes apparents et de faire bien comprendre aux populations que les coupables espérances de ces hommes incorrigibles ne sont que des pièges qui ne peuvent échapper à la vigilance du gouvernement. En conséquence la commission décide que le sieur Briquelot François Alexandre soit expulsé momentanément de France. (Procès-verbal des délibérations du Tribunal mixte du département de la Meurthe, A.N., BB/30/401)

Grâces et commutations de peine

Sources


Remarques de l’auteur de la base de données :
Cet inculpé, présent dans l'État de la commission mixte (en 3e liste supplémentaire, délibération du 22 mars 1852) ne figure pas dans la Liste générale par ordre alphabétique des individus poursuivis en France à l'occasion de l'insurrection de décembre 1851.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php