Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Martin de la Rivière - Pierre Auguste
Numéro d’ordre : 17692 - Numéro de dossier : 17

Informations personnelles

Lieu de naissance : Dompierre Orne
Âge : 38 ans
Statut conjugal : Marié 1 enfant(s)
Domicile : Acquigny, Eure
Profession : Licencié en droit
Type d’activité : Professions libérales
Secteur : Professions libérales
Antécédents : 1849, 3 mois de prison, 100 frs d'amende, excitation à la haine des citoyens les uns contre les autres.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Eure : Algérie plus
Transporté en Algérie à Maison Carrée, province : Alger

Observations en liste générale : Homme taré et d'une grande capacité. Chef de club en 1848. A cherché à se faire inscrire sur divers tableaux d'avocats sans pouvoir y réussir. N'ayant d'espoir que dans un bouleversement social. Agent actif de propagande démocratique. Socialiste incorrigible.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Homme taré d'une incontestable capacité. Chef de club en 1848, a cherché à se faire inscrire sur divers tableaux d'avocats, sans y réussir. Ne pouvant trouver de position que dans un bouleversement social, il s'est porté deux fois pour la représentation. Agent actif de la propagande démocratique. Socialiste incorrigible, il agissait avec persévérance sur l'esprit des habitants de la campagne. Condamné le 29 mars 1849 par la cour d'assises de l'Eure à trois mois de prison et cent francs d'amende pour excitation à la haine des citoyens les uns contre les autres, à raison d'une brochure intitulée ""Point de milieu, Henry V ou Proudon"". Il s'était rendu à Evreux dans les premiers jours de décembre pour être à portée de profiter des événements et depuis cette époque il s'est tenu éloigné de son domicile.
La Commission estime qu'il y a lieu d'appliquer au sieur Martin de la Rivière la peine de la transportation en Algérie. Plus. (Procès-verbal des décisions de la Commission mixte du département de l'Eure, SHD, 7 J 70)"

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Internement en Algérie le 28/01/1854
Surveillance en Algérie le 25/10/1854

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2592 Dossiers de grâce : BB/22/182
Remarques de l’auteur de la base de données :
Avocat et ingénieur, né à Domfront, demeurant à Quigny selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587). Demande de pension rejetée, F/15/4123.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php