Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Malarthe - Antoine
Numéro d’ordre : 17097 - Numéro de dossier : 23

Informations personnelles

Lieu de naissance : Angoulême Charente
Âge : 37 ans
Statut conjugal : Marié 1 enfant(s)
Domicile : Angoulême, Charente
Profession : Peintre en bâtiments
Type d’activité : Bâtiment
Secteur : Industrie
Antécédents : Condamné pour outrages envers les magistrats.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Charente : Expulsion

Observations en liste générale : Correspondant des sociétés secrètes. Saisie d'un ballot qui lui était destiné et qui contenait des proclamations du Comité de Résistance. Ancien orateur de club, il s'y faisait remarquer par la violence de ses sentiments démagogiques. Pilier d'estaminet, tribun de cabaret, doué d'une certaine faconde. Très dangereux pour la classe ouvrière. A la suite des événements de décembre, il partit immédiatement pour Paris dans le but non douteux de prendre part à l'insurrection. Il fut aussitôt signalé au Gouvernement. Peu de jours après il était de retour à Angoulême.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Paresseux, passant une partie de sa vie dans les cafés et les lieux de débauche, tribun de cabaret, socialiste des plus avancés, doué d'une certaine faconde, dangereux pour la classe ouvrière. Correspondant des sociétés secrètes. On a saisi il y a deux ans au bureau des messageries à Angoulême un ballot qui lui était destiné et qui contenait des proclamations du Comité de Résistance. Ancien orateur de club, il s'y faisait remarquer par la violence et l'exagération de ses sentiments démagogiques. A la suite des événements du 2 décembre, il partit immédiatement pour Paris dans le but non douteux de prendre part à l'insurrection. Il fut aussitôt signalé au Gouvernement. Peu de jours après il était de retour à Angoulême. (Département de la Charente. État des individus proposé par la Commission instituée à Angoulême en conformité de la circulaire ministérielle du 3 février 1852, A.N., BB/30/399)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2592
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4002




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php