Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Gros, ou Gros Pierre - Jean Pierre
Numéro d’ordre : 13126 - Numéro de dossier : 158

Informations personnelles

Lieu de naissance : Mure (La) Isère
Âge : 41 ans
Statut conjugal : Marié 2 enfant(s)
Domicile : Lyon, Rhône
Profession : Tisseur
Type d’activité : Textile
Secteur : Industrie
Antécédents : 1841, 3 mois de prison, association secrète.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Rhône : Algérie moins
Transporté en Algérie à Alger, province : Alger

Observations en liste générale : Démocrate ardent. Affilié à plusieurs sociétés secrètes. Il a été saisi chez lui divers écrits socialistes et autres objets.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Gros a subi en 1841 une condamnation à trois mois de prison pour avoir fait partie d'une association secrète (celle des Carbonari). C'est un démocrate ardent, il fréquentait le café de Fertoret et s'y était lié avec Gent. Il est entré dans la société de la Nouvelle Montagne ou Invisibles. Ses opinions exaltées le firent porter au conseil municipal de la Guillotière par les socialistes de cette commune et il s'y fit remarquer par son opposition à l'administration. Il était connu comme un des chefs les plus plus influents de la société secrète des Invisibles et un homme dangereux. Lorsque le commissaire de police se présenta chez lui pour procéder à son arrestation, il refusa d'ouvrir et profita du temps nécessaire au commissaire pour se pourvoir d'instruments à l'aide desquels il put faire enfoncer la porte, pour brûler tous les papiers compromettants. Il a été saisi chez lui une grande quantité de papiers et d'ouvrages socialistes, ainsi qu'un crucifix et deux chandeliers en cuivre doré et une ceinture en soie rouge. (Commission départementale du Rhône. Insurrection de décembre. État des affaires sur lesquelles la commission départementale du Rhône a définitivement statué, A.N., BB/30*/401/1)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Internement hors de l'agglomération lyonnaise le 02/12/1854

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2591 Dossiers de grâce : BB/22/183
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4077B
Remarques de l’auteur de la base de données :
Agé de 49 ans selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587).




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php