Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Grenier - Emmanuel
Numéro d’ordre : 13038 - Numéro de dossier : 11

Informations personnelles

Lieu de naissance : Rouen Seine-Inférieure
Âge : 42 ans
Statut conjugal : Marié 4 enfant(s)
Domicile : Douai, Nord
Profession : Journaliste
Type d’activité : Professions libérales
Secteur : Professions libérales
Antécédents : 1851, 100 frs d'amende pour compte rendu de procès relatif à des injures et outrages envers des agents de l'autorité.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Nord : Internement hors département

Observations en liste générale : "Appel aux armes dans les communes environnant Douai. Tentative d'embauchage auprès de plusieurs officiers du 14e régiment d'artillerie. Le 4 décembre, il disait à un capitaine : ""Décidément, pouvons-nous ce soir compter sur vous et sur vos hommes ?"" A pris part à une délibération ayant pour but de nommer un sous préfet et une administration municipale. A dit au sous préfet de Douai : "" Si j'avais trouvé dix hommes déterminés comme moi, c'est vous qui seriez dans la prison où vous m'avez mis"""
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "Rédacteur du Libéral du Nord, à Douai.
Attendu que, le 3 décembre dernier, il a invité les socialistes des communes environnant Douai à se tenir prêts à s'y réunir, en armes, au premier signal, qu'il a fait d'actives démarches auprès de plusieurs officiers du 14e régiment d'artillerie pour s'assurer leur concours et que le 4 décembre, il a adressé ces paroles à un capitaine : ""Décidément, pouvons-nous ce soir compter sur vous et sur vos hommes ?""
Attendu qu'il a fait imprimer sans toutefois la publier, une proclamation finissant par ces mots : ""Vive la République démocratique et sociale !"" et qu'à la même époque, il a pris part à une délibération anarchique dont le but était de nommer un sous préfet et une administration municipale ;
Attendu qu'il a dit au sous préfet de Douai : "" Si j'avais trouvé dix hommes déterminés comme moi, c'est vous qui seriez dans la prison où vous m'avez mis"" ;
Attendu qu'il est étranger au département du Nord et qu'il ne présente aucune garantie par sa famille ou par sa position ;
Arrête :
Le sieur Emmanuel Grenier est interné hors du département du Nord. (Département du Nord. Evénements de décembre 1851. Commission départementale, SHD, 7 J 77)"

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2591
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4065




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php