Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Gauthier - Jean Baptiste Antoine
Numéro d’ordre : 11950 - Numéro de dossier : 1946

Informations personnelles

Lieu de naissance : Diges Yonne
Âge : 39 ans
Statut conjugal : Marié 3 enfant(s)
Domicile : Escamps, Yonne
Profession : Charpentier
Type d’activité : Bâtiment
Secteur : Industrie
Antécédents : 8 jours de prison, outrages envers un maire; 10 jours de prison, coups et blessures.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Proposition des commissions militaires : Plus coupable
Décision de la commission de révision de Paris : Algérie plus
Transporté en Algérie à Oued Boutan, province : Alger

Observations en liste générale : Membre actif des sociétés secrètes. Démagogue socialiste exalté. A déserté ses travaux depuis 1848 pour faire une propagande continuelle. Opinions révolutionnaires. Redouté par la violence de son caractère. Mauvais fils se portant à des voies de fait sur son père qu'il a ruiné. En relation avec les chefs de la démagogie. Tendances sanguinaires.

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 02/02/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2591 Dossiers de grâce : BB/22/161/2
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4112
Dossiers des commissions militaires de Paris Service historique de la Défense : 7 J 64
Remarques de l’auteur de la base de données :
Né aux Boujets ou Bougets, commune de Diges. Demeurant à Pouligny, commune d'Escamps. 1 000 f. d'immeubles selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587).




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php