Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Carriot - Joseph
Numéro d’ordre : 5568 - Numéro de dossier : 60

Informations personnelles

Lieu de naissance : Beaune Côte-d'Or
Âge : 44 ans
Statut conjugal : Marié 3 enfant(s)
Domicile : Beaune, Côte-d'Or
Profession : Aubergiste
Type d’activité : Commerces divers
Secteur : Commerce
Antécédents : 1848, 2 mois de prison pour émeute.

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Côte-d'Or : Eloignement

Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : "En fuite. Les renseignements recueillis par l'administration sur cet individu s'accordent avec la notice judiciaire qui le concerne. (Procès-verbal des décisions de la Commission mixte du département de la Côte-d'Or, A.N., BB/30/400)
Notice judiciaire n° 58. Habitude peu laborieuse, fréquentant les cabarets. A abandonné sa femme pendant plusieurs années, mais est revenu habiter avec elle, propriétaire de la maison qu'il habite.
Ne s'était point occupé de politique jusqu'en 1848. Mais à partir de ce moment, s'est fait remarquer parmi les plus turbulents. A pris part à plusieurs scènes de désordre, notamment à une réunion tumultueuse qui s'est portée en 1848 chez un habitant de la ville dont les portes et les fenêtres ont été brisées.
Affilié à des sociétés secrètes, la preuve n'en existe pas. Condamné le 31 août 1848 par le tribunal correctionnel de Dijon à 2 mois de prison, 50 f d'amende pour violation de domicile et destruction de clôture.
Je le crois incorrigible : trop violent, trop exalté dans ses opinions, pour que l'on puisse espérer qu'il se modifiera. Le premier avertissement qu'il a reçu n'a servi à rien (les désordres qui avaient amené sa condamnation avaient un caractère politique).
Le procès-verbal de visite faite à son domicile le 8 décembre constate qu'il y a été trouvé 1° un drapeau tricolore dans lequel la couleur rouge domine et sur la bande blanche duquel sont écrits ces mots ""vive la République démocratique et sociale 2° quatre portraits représentants Marat, Saint-Just, Robespierre et Barbès 3° une chanson anarchique. Point d'autres charges dans la procédure."

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2589
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4007
Remarques de l’auteur de la base de données :
Carpiot en demande de pension.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php