Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Béral - Jean Baptiste
Numéro d’ordre : 2339 - Numéro de dossier : 1

Informations personnelles

Lieu de naissance : Castelfranc Lot
Âge : 45 ans
Statut conjugal : Marié 3 enfant(s)
Domicile : Cahors, Lot
Profession : Avocat
Type d’activité : Professions libérales
Secteur : Professions libérales

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte Lot : Algérie moins
Transporté en Algérie à Bône, province : Constantine

Observations en liste générale : Ex Procureur de la République à Cahors. Conseil et rédacteur du Journal Le Réformateur. Un des chefs du parti socialiste. A pris une part active aux tentatives d'insurrection à la suite du 2 décembre. A assisté aux réunions où l'on prenait des résolutions pour soulever les campagnes. Homme exalté, mais honnête, sa vie privée est sans reproche.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Considérant que le Sr Béral, ex procureur de la République à Cahors, soit en sa dite qualité, soit tant qu'il a exercé ses fonctions, soit plus tard, comme avocat, conseil et rédacteur du journal Le Réformateur, soit enfin par tous les actes de sa vie politique depuis 1848, s'est placé et a été considéré comme un des chefs du parti socialiste du département du Lot. Considérant que le dit Béral a pris une part active aux tentatives d'insurrection qui ont eu lieu à Cahors à l'occasion de l'acte du 2 décembre, en faisant partie de la commission qui a demandé au Maire la convocation de la garde nationale, et en assistant à la réunion secrète qui s'est tenue dans le cabaret de Lavergne, dans laquelle réunion le parti démagogique a décidé qu'il ferait appel aux populations des campagnes pour marcher sur la ville, appel qui a été effectivement adressé à plusieurs meneurs de l'arrondissement; considérant néanmoins que le Sr Béral est plutôt un homme exalté qu'un malhonnête homme et que sa vie privée est d'ailleurs sans reproches; La Commission départementale décide qu'il y a lieu de transporter le Sr Béral en Algérie et de le classer dans le 2e catégorie (moins). (Département du Lot. Etat des affaires sur lesquelles a statué la Commission départementale…, A.N., BB/30/398)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Remise le 15/01/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588 Dossiers de grâce : BB/22/162
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4046
Remarques de l’auteur de la base de données :
40 000 f d'immeubles selon le registre des transportés en Algérie (A.N. F/7/2587).




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php