Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Bailly - Julien
Numéro d’ordre : 1297 - Numéro de dossier : 39

Informations personnelles

Lieu de naissance : Figeac Lot
Âge : 37 ans
Statut conjugal : Marié 1 enfant(s)
Domicile : Figeac, Lot
Profession : Horloger
Type d’activité : Métaux précieux
Secteur : Industrie
Antécédents : 1850, 1 mois de prison, 200 frs d'amende, pour excès…

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte  : Cayenne

Observations en liste générale : Socialiste effréné. Propagandiste ardent. Chef d'un rassemblement armé qui a envahi la caserne de Gendarmerie. Lui-même armé d'un fusil a distribué des armes et joua un rôle important dans toutes les scènes de désordre. Dangereux.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Considérant que l'information signale Bailly comme un socialiste effréné, capable de tout pour satisfaire son ambition. Se livrant constamment à une propagande ardente, excitant les anarchistes, entretenant un foyer continuel d'agitation et organisant les projets d'insurrection qui devaient éclater au premier signal. Considérant que le 3 décembre, Bailly était un des chefs du rassemblement armé qui envahit la caserne de Gendarmerie de Figeac; qu'il était armé d'un fusil de munition, qu'il a dirigé le pillage des armes de la gendarmerie et qu'il les distribuait lui-même aux hommes qui composaient la bande insurrectionnelle. Considérant que Bailly fut désigné comme membre de la commission de résistance et qu'il joua un rôle important dans toutes les scènes de désordre organisées par cette commission et dans les tentatives qui furent faites pour entraîner les populations des campagnes à la guerre civile. Considérant que Bailly a été condamné en juillet 1850 à un mois de prison et 200 francs d'amende pour excès, et que d'ailleurs sa moralité et ses antécédents politiques doivent le faire considérer comme un hommes des plus dangereux et comme une des causes de tout le mal qui a eu lieu à Figeac. La Commission départementale décide que le sieur Bailly sera transporté à Cayenne. (Département du Lot. Etat des affaires sur lesquelles a statué la Commission départementale…, A.N., BB/30/398)

Grâces et commutations de peine

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588
Dossier de pension : Archives nationales F/15/4046
Remarques de l’auteur de la base de données :
En fuite.




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php