Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851

Notices individuelles

CLIQUER ICI POUR EXPORTER LA FICHE

Audouard - Pierre André
Numéro d’ordre : 988 - Numéro de dossier : 3

Informations personnelles

Lieu de naissance : Selve (La) Aveyron
Âge : 60 ans
Statut conjugal : Marié 4 enfant(s)
Domicile : Réquista, Aveyron
Profession : Propriétaire, ex Maire
Type d’activité : Administration
Secteur : Administration

Décisions des commissions mixtes départementales et des commissions militaires de Paris

Décision de la commission mixte  : Algérie moins

Observations en liste générale : Ancien maire de Requista. Homme cauteleux et dissimulé. Soumis et déférent pendant l'exercice de ses fonctions de maire. A engagé, au moment de l'insurrection, les habitants de Requista et son propre fils à prendre les armes.
Motifs et observations dans l’État de la commission mixte : Il était peut-être le maire du département le plus soumis et le plus déférent envers l'autorité départementale. Quelques personnes lui supposaient des tendances ultra-démocratiques, mais il faisait souvent de telles protestations d'amour de l'ordre qu'il n'y avait chez lui évidemment aucune opinion très arrêtée. Son esprit disposé à l'intrigue et à la dissimulation, le mauvais état de ses affaires servent à expliquer sa conduite. Le 4 décembre, il était à Rodez. Ce jour-là, il écrivit une lettre à sa femme qui annonçait un homme d'ordre. Il vint en même temps à la Préfecture offrir ses services et son dévouement qui ne furent pas jugés nécessaires. Le lendemain, 5 décembre, il s'était fait une transformation chez le sieur Audouard. il se rendit auprès des chefs de l'insurrection et il écrivit une lettre que le sieur Delmont fut chargé de porter à Requista, d'après laquelle il engageait un des habitants de cette commune et son propre fils à prendre les fusils de la commune de Requista et à faire arriver à Rodez des hommes armés pour se joindre aux bandes insurrectionnelles qui étaient déjà arrivées de quelques autres points du département. (État des décisions de la Commission départementale de l'Aveyron…, SHD, 7 J 68)

Grâces et commutations de peine

Grâce accordée par le chef de l’État :
Internement le 30/06/1852
Surveillance le 15/08/1852
Remise le 02/02/1853

Sources

Liste générale : Archives nationales F/7/*/2588 Dossiers de grâce : BB/22/148/2
Dossier de pension : Archives nationales F/15/3998




Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : Rosine Fry (2013) puis David Valageas (2018) Hébergement : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013 (adresse http://tristan.u-bourgogne.fr/Inculpes/WEB/1848_Index.html) puis le 20 juillet 2018, URL : http://poursuivis-decembre-1851.fr/index.php